09 86 44 71 85

Rénovation de bureau : nos astuces pour ne rien oublier !

Vous envisagez de remettre à neuf vos bureaux professionnels ? Avant de démarrer les travaux, prenez le temps de considérer toutes les réglementations en vigueur afin d’offrir un cadre de travail optimal à vos employés. Lion Services revient pour vous sur quelques points clés à ne pas oublier lors de la rénovation de bureaux !

Confort au travail : que prévoit la loi pour l’aménagement des bureaux ?

Qui dit travaux, dit réglementation. Les bureaux ne font pas exceptions à la règle et possèdent eux aussi de nombreuses normes à respecter ! Hygiène et confort des salariés sont au cœur des préoccupations. Découvrons ensemble quelques critères à prendre en compte pour le bien-être de chacun au sein de l’entreprise.

L’aération de l’espace de travail

Une bonne circulation de l’air est indispensable pour maintenir un niveau d’hygiène satisfaisant. La loi préconise ainsi une circulation naturelle (fenêtre, baie vitrée…) de 25 m³ d’air par personne et par heure dans les bureaux sans travail physique. Lorsqu’un système de ventilation a été mis en place, il doit être en mesure d’assurer le renouvellement de l’air dans l’ensemble du local.

La taille du bureau

Bien qu’aucune loi n’impose clairement de dimensions à respecter, quelques préconisations sont cependant de mise pour améliorer le confort des employés :

  • 10 m² par personne, dans un bureau individuel ou collectif ;
  • 15 m² par personne dans un espace collectif bruyant : communications téléphoniques, par exemple ;
  • un plan de travail ajustable : 80 cm de profondeur pour au moins 120 cm de largeur

Pour une circulation optimale entre les bureaux, il est recommandé de conserver une largeur minimale de 0,80 mètre pour permettre le passage d’une personne et 1,50 mètre pour que deux personnes puissent se croiser sans difficulté.

Les sanitaires

Le Code du Travail prévoit l’aménagement suivant pour les toilettes d’aisance au sein d’une entreprise :

  • au moins un cabinet et un urinoir pour 20 hommes ;
  • au moins deux cabinets pour 20 femmes ;
  • un lavabo pour 10 personnes ;

Les toilettes ne peuvent être mixtes et il convient donc de séparer les parties réservées aux hommes et aux femmes. Les travailleurs handicapés doivent quant à eux avoir des sanitaires spécifiques, faciles d’accès.

À noter : les cabinets d’aisance de doivent pas communiquer directement avec les locaux dans lesquels travaillent les salariés. Ils ne peuvent donc pas être accolés à un bureau occupé régulièrement par un travailleur. Les sanitaires doivent être conçus de manière à ne dégager aucune odeur incommodante.

Sécurité au bureau : ce qu’il faut savoir avant le démarrage des travaux

Les dispositifs de sécurité sont eux aussi soumis à certaines réglementations pour assurer le bien-être des employés. Voici quelques points fondamentaux à respecter lors de la mise en place d’un système de surveillance ou d’une sécurité incendie.

Les caméras de surveillance

Vous envisagez d’installer des caméras de surveillance dans vos bureaux pour sécuriser les lieux ? Voici un petit rappel de la législation concernant la vidéosurveillance au travail :

  • les caméras doivent être orientées de manière à veiller sur les lieux et non pas à espionner en permanence les employés de bureau ;
  • les employés, et les éventuels visiteurs, doivent être informés de manière explicite de la présence de caméra. Des panneaux avec le pictogramme d’une caméra doivent être affichés de façon permanente et présenter les informations suivantes : les finalités du traitement installé, la durée de conservation des images, le nom et le numéro de téléphone du responsable/du délégué à la protection des données (DPO), l’existence dedroits “Informatique et Libertés”, le droit d’introduire une réclamation auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

La protection incendie

Pour offrir une protection optimale aux employés en cas d’incendie, la législation préconise :

  • l’établissement d’un plan d’évacuation efficace : pour les entreprises accueillants moins de 20 employés, une issue de secours d’au moins 90 cm de large doit être prévue, tout comme l’installation d’extincteurs. Pour les structures de plus de 20 employés, il faut prévoir plus d’issues de secours et la mise en place de terrasses ou d’échelles pour faciliter l’évacuation ;
  • l’installation d’un système d’alarme ;
  • l’affichage clair des consignes de sécurité parfaitement compréhensibles ;
  • un dispositif de désenfumage pour les locaux ayant une superficie supérieure à 300 m².

Les installations de sécurité doivent être contrôlées tous les 6 mois pour vérifier leur efficacité et garantir la sécurité des employés.

Quelques astuces pour aménager vos bureaux

Comment donner une impression de grandeur à un espace restreint ?

La hauteur sous plafond est un des éléments qui permet de donner une sensation d’espace dans de petits locaux. Dans l’idéal, conservez une hauteur de 2,80 mètres, ne descendez pas en dessous de 2,40 mètres pour ne pas avoir de sensation d’oppression. En plus de donner du volume, les espaces sous plafond peuvent être utilisés pour stocker des archives, du matériel de bureau et des réserves de fournitures.

Comment optimiser la productivité des employés ?

Aménager un espace de travail agréable et confortable permet d’améliorer la productivité des membres de l’entreprise. Choisissez du mobilier simple et fonctionnel, et optez pour des fauteuils ergonomiques offrant suffisamment de confort pour assurer une journée de travail. Côté décoration, restez sur des choses simples : ajoutez des plantes vertes, des citations inspirantes, des tableaux aux murs…

N’hésitez pas à faire appel à un architecte pour vos bureaux qui saura vous donner de précieux conseils pour optimiser l’espace, rendre les lieux chaleureux et créer une ambiance propice au travail !

– Les règles à respecter lors de la rénovation d’un commerce

Vous souhaitez réaménager votre magasin, le réhabiliter ou simplement lui redonner un coup de neuf ? Entreprendre des travaux de rénovation au sein d’un espace commercial n’est pas une chose à prendre à la légère.  En effet ce lieu dédié à accueillir du public se doit de respecter certaines règles d’accessibilité et de sécurité afin de veiller à la sureté des visiteurs. C’est pourquoi nous vous expliquons ici toutes les démarches à entreprendre pour votre projet !

Déclarer ses travaux :

On pourrait penser que la rénovation d’un commerce nécessite à tout prix une déclaration de travaux, pourtant lorsque le commerce en question ne change pas d’activité aucune déclaration n’est nécessaire si les travaux n’affectent pas la structure du bâtiment en question.

Néanmoins s’il y a un changement d’activité, un projet d’extension ou de réaménagement extérieur pour votre commerce, il est cette fois-ci primordial de demander un permis de construire auprès de votre mairie avant d’entreprendre des travaux.

Cette demande de permis de construire devra s’accompagner d’une notice mentionnant tous les équipements de sécurité et d’accessibilité que vous prévoyez de mettre en place lors de votre rénovation.

 

Les normes à respecter :

Mais alors quels sont les différents points de sécurité et d’accessibilité à mettre en place lors de votre projet de rénovation ?

 

Tout d’abord afin d’assurer la sécurité de votre commerce et de ses visiteurs, le lieu doit comprendre :

  • Un système de sécurité incendie et une alarme qui varieront selon la taille de votre commerce.
  • Des affichages de sécurité qui doivent expliquer les démarches à suivre en cas d’incendie et indiquer les issues de secours. Ces affiches doivent également regrouper les numéros d’urgence.
  • Des éclairages, qui en cas de coupure électrique continueront d’éclairer un minimum afin de pouvoir évacuer les lieux.

 

En ce qui concerne l’accessibilité de votre commerce, depuis 2015 l’aménagement doit suivre des normes d’accessibilité spécifiques à usage des personnes handicapées et à mobilité réduite. Voici une liste non exhaustive des mesures à respecter :

  • Les entrées et les passages de votre commerce doivent être assez larges pour accueillir un fauteuil roulant.
  • Les sanitaires doivent également être adaptés aux personnes handicapées et à mobilité réduite.

 

Pour toutes ces normes de sécurité parfois complexes, un architecte est fortement recommandé pour vous renseigner sur toutes les mesures à mettre en place. Ces mesures peuvent aussi dépendre du type de commerce et de votre secteur d’activité.

 

Changement d’enseigne :

Par ailleurs, en cas de changement de destination de votre commerce, si vous souhaitez modifier l’enseigne (logo, image), cette nouvelle façade commerciale ne doit pas dévaloriser l’immeuble ou l’environnement où se situe votre espace. C’est pourquoi il est nécessaire de faire une demande d’autorisation au préfet de votre commune, qui s’assurera de la bonne conformité de votre enseigne.  Pour information, cette demande doit être adressée à l’aide du formulaire cerfa_14798-01 par courrier recommandé avec accusé de réception en 3 exemplaires.

– Rénover son appartement pour mieux louer, tous nos conseils !

  • Vous êtes propriétaire d’un appartement et vous souhaitez en faire un investissement locatif? Rénover peut être la solution pour rendre votre bien plus séduisant sur le marché, vous pourrez ainsi en tirer une meilleure rentabilité ! En effet un appartement refait à neuf ou simplement rafraîchit se loue plus cher et plus facilement que les autres. Les architectes font souvent des prouesses et peuvent facilement vous aider à métamorphoser votre bien.
  • C’est pourquoi, nous vous donnons tous nos conseils pour réussir vos travaux de rénovation d’appartement !

– Rafraîchir son bien :

  • Une des étapes primordiales pour redonner un coup de neuf à son appartement est de rafraîchir les revêtements des murs et des sols. En effet, les appartements sont des biens qui ont souvent du vécu, les locataires s’enchainent, les peintures fanent et les sols sont souvent usés par le temps. Parfois refaire la peinture suffit à donner de l’éclat à une pièce, exit le papier peint et les mûrs jaunis !  Poser du parquet peut aussi être une solution pour redonner du cachet à un appartement. Mais si vous louez un bien meublé ne lésinez pas sur la décoration qui peut souvent être perçue comme une énorme plus value auprès d’un locataire !

Agrandir les espaces :

A l’heure où le marché locatif devient saturé dans les grosses villes, les biens se font de plus en plus rares. Jouer sur les volumes peut alors permettre d’optimiser l’impression d’espace dans son appartement. En effet, les potentiels propriétaires cherchent toujours à gagner de l’espace. Dans ce cas de figure un architecte peut être particulièrement adapté, il va proposer des solutions innovantes et esthétiques. Jeux de miroir, apport de lumière, verrière, cloison amputée sont autant de solutions pour exploiter au mieux vos mètres carrés.

Optimiser ses rangements :

Toujours dans la même optique de gain de place, optimiser et camoufler ses rangements peut vous faire gagner beaucoup d’espace et rendre votre appartement plus pratique ! Si vous faite appel à un architecte il saura vous proposer des solutions malignes. Entre meubles modulaires, rangements pliables et rangements encastrés, ne perdez plus de place avec des rangements !

Bien choisir les matériaux :

Nous vous parlions récemment des coûts moyens d’une rénovation au m² et pour cause le prix d’une rénovation va dépendre des matériaux employés. Pour une rénovation d’appartement, il est préférable de privilégier des matériaux de qualité, si vous voulez en faire un investissement durable dans le temps. Il n’est pas forcement nécessaire d’entrer dans du haut de gamme surtout pour un investissement locatif, néanmoins il est indispensable de miser sur des matériaux de bonne facture. Un beau parquet, une belle robinetterie ou encore une belle cuisine sont autant d’éléments qui peuvent faire la différence auprès d’un locataire et justifier le prix de votre bien à louer.

Si vous êtes accompagné d’un architecte, ce dernier saura choisir les matériaux les plus adaptés à votre projet et au meilleur rapport qualité/prix.